La proposition de loi de la députée Laurence Vanceunebrock visant à interdire les thérapies de conversion arrivera à l’Assemblée en octobre.

THÉRAPIES DE CONVERSION

– Une proposition de loi LREM de la députée Laurence Vanceunebrock interdisant les “thérapies de conversion”, qui visent à imposer l’hétérosexualité aux personnes lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT+) sera débattue en octobre par les députés.

la députée Laurence Vanceunebrock

“C’est une première étape pour permettre son aboutissement, mais c’est aussi l’occasion de poursuivre le travail de sensibilisation sur le sujet”, a souligné le patron du groupe LREM, Christophe Castaner dans une déclaration transmise à l’AFP.

“Je ne veux pas qu’on puisse penser que les thérapies de conversion sont aujourd’hui autorisées. Elles sont interdites. Mais comme elles peuvent prendre des formes multiples parfois difficiles à appréhender, la création d’un nouveau délit permettra de les condamner de manière plus efficace”, a-t-il justifié.

Proposition de Loi N°4021 Laurence Vanceunebrock

https://laurencevanceunebrock.fr/wp-admin/post.php?post=4904&action=edit

Des thérapies proposées par des groupes religieux

De source parlementaire, la proposition de loi LREM, pilotée par la députée LREM Laurence Vanceunebrock, sera inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale pour la semaine du 4 octobre.

“Je vais ENFIN pouvoir défendre ma PPL (proposition de loi, NDLR) visant à lutter contre les #TherapiesDeConversion”,

LAURENCE VANCEUNEBROCK

“Excellente nouvelle”, a aussi souligné Élisabeth Moreno, la ministre déléguée à l’Égalité entre les femmes et les hommes. “Ces pratiques moyenâgeuses n’ont pas leur place dans notre pays”, a-t-elle ajouté.



Journal la Montagne du 15/09/2021
La députée de l’Allier Laurence Vanceunebrock  franchit une étape pour l’interdiction des thérapies de conversion
Publié le 15/09/2021 à 11h26
 Guillaume Bellavoine

https://www.lamontagne.fr/montlucon-03100/actualites/pourquoi-eddy-de-pretto-et-hoshi-ont-affiche-leur-soutien-a-laurence-vanceunebrock-deputee-de-l-allier-sur-les-reseaux-sociaux_13947058/


 
La proposition de loi de Laurence Vanceunebrock, députée de la circonscription de Montluçon (Allier), visant à interdire les thérapies de conversion, sera examinée le 4 octobre 2021 à l’Assemblée nationale.
Cela fait plus de trois ans que l’élue bourbonnaise souhaite faire interdire ces pratiques qui visent à « guérir » l’homosexualité, sans arriver jusqu’ici à le faire inscrire à l’agenda du Parlement.
« Ces pratiques terriblement violentes, qui se développent en France depuis les années 1970, visent, selon leurs auteurs, à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne et se basent donc sur le postulat que l’homosexualité ou la transidentité seraient des maladies qu’il faudrait guérir », explique la députée.

En 2015, le haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a qualifié ces pratiques de « tortures » et le Parlement européen invite depuis les États membres de l’Union européenne à légiférer contre ces « thérapies de conversion », souligne par ailleurs Laurence Vanceunebrock dans un communiqué.

Interview Laurence Vanceunebrock RMB

Interview Laurence Vanceunebrock RMB