Visite officielle d’Elisabeth Moreno sur la circonscription de Montluçon

Laurence Vanceunebrock et Elisabeth Moreno le 26 Avril 2021 à la cité administrative de Montluçon

Dans le cadre de la consultation citoyenne sur les discriminations, engagement pris par le Président de la République, Emmanuel Macron, le 4 Décembre 2020 à l’égard des Français, j’ai reçue Madame Elisabeth Moreno, Ministre déléguée chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, qui a répondu positivement à mon invitation.

Elisabeth Moreno et Laurence Vanceunebrock

Je tiens remercier Elisabeth Moreno pour sa gentillesse et sa disponibilité. Ces échanges portant sur les discriminations à l’emploi que nous avons pu avoir avec l’ensemble des intervenants de notre territoire furent des moments très riches.

Au fil de la discussion, avec les élus et acteurs locaux, de nombreuses discriminations ont été identifiées sur la question de l’emploi :

  • Ne pas embaucher de femmes enceintes,
  • Ne pas embaucher un parent seul avec son enfant,
  • les discrimination portant sur la mobilité des personnes vivants dans les territoires ruraux.

La fracture numérique, l’habillement, la santé, la bonne dentition ont également été abordés dans les discussions avec Madame la Ministre Elisabeth Moreno.

La consultation citoyenne sur les discriminations avec Elisabeth Moreno

Lancée le 08 avril 2021, la consultation reste anonyme et durera deux mois. Elle sera ouverte à toutes celles et ceux qui souhaitent participer à ce programme en ligne.

Madame Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, déclare :

Elisabeth Moreno chargée aupres premier ministre questions l'égalité entre femmes hommes diversité l'égalite chances

« Parce qu’elles assignent et parce qu’elles peuvent briser des destins, les discriminations constituent des injustices individuelles qui, par ricochet, minent notre cohésion sociale. Ces discriminations, dont nous pouvons tous être un jour victimes ou témoins, ignorent les frontières géographiques, culturelles ou sociales et se manifestent – de manière visible ou insidieuse – dans toutes les sphères de notre société : dans l’emploi, dans l’accès au logement, aux soins, au service public ou au financement bancaire, etc. Des discriminations qui s’opèrent en raison du handicap, de l’origine, du genre, de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre ou encore de l’âge et des croyances. Si notre arsenal juridique est déjà solide en la matière, conformément au souhait exprimé par le Président de la République, nous devons aller encore plus loin. Un enjeu renforcé par la période de crise que nous traversons et qui a tendance à exacerber les tensions. À travers cette consultation qui a mobilisé l’ensemble du Gouvernement, nous voulons donner la parole aux Français afin qu’ils évaluent et participent à l’action publique pour éradiquer ce fléau ».

https://laurencevanceunebrock.fr/wp-admin/post.php?post=4295&action=edit